Tenues traditionnelles japonaises

Comment s’habiller en été au Japon

L’été est une saison délicate pour s’habiller au Japon, en grande partie à cause du niveau élevé d’humidité et des changements de temps rapides. Cependant, le pays est sans doute l’un des mieux habillés au monde, aussi faire de son mieux dans le domaine de la mode est toujours apprécié. Pour vous préparer à la chaleur, à l’humidité et à la mode, voici un guide pour planifier ce que vous allez mettre dans votre valise.

Pantalons larges 

Après avoir entendu pendant des années qu’il vallait mieux porter des pantalons slims, le Japon a fait le contraire en termes de silhouettes, optant pour des vêtements larges, amples, confortables, élégants et pratiques. En matière de mode, le pays est aventureux, mais il est encore assez conservateur en ce qui concerne l’exposition de la peau. C’est pourquoi vous remarquez que même en été, vous avez plus de chances de voir des hommes et des femmes porter des pantalons amples et longs que des petits shorts courts. C’est une excellente option estivale et agréable si vous avez peur de montrer vos tatouages ou de paraître irrespectueux lorsque vous visitez des sanctuaires et des temples.

T-shirts et chemisiers à col montant

Tout comme les pantalons larges, les blouses et t-shirts oversize à la mode sont un peu plus conservateurs et offrent une sensation de confort et de respirabilité dont on a bien besoin pendant les journées où il fait 35°C. Compte tenu de l’incroyable humidité, les chemises en coton à séchage rapide sont la solution idéale.

Baskets

Lorsqu’il s’agit d’explorer le Japon, beaucoup de marche est à prévoir. Même dans des villes bien reliées comme Tokyo, Kyoto et Osaka, la meilleure façon d’explorer est généralement à pied, surtout en été, lorsque les trains sont bondés de banlieusards en sueur. C’est pourquoi une paire de chaussures légères et résistantes est un investissement très rentable.

Sac oversize

Une fois arrivé dans une grande ville japonaise, l’une des premières choses que vous remarquerez est l’absence de poubelles dans la rue. En dehors des poubelles spécifiques aux bouteilles en plastique situées à côté des distributeurs automatiques, il est difficile de trouver un endroit où déposer ses déchets, aussi est-il courant de les emporter avec soi jusqu’à son retour à la maison. C’est pourquoi il vaut la peine de planifier à l’avance et d’emporter un sac plus grand que d’habitude afin de pouvoir passer plus de temps à explorer les villes et moins de temps à essayer de traquer une poubelle comme un étrange chasseur de Pokémon avide de poubelles.

Claquettes / pantoufles

Emporter une paire de claquettes élégantes est non seulement une bonne idée si vous prévoyez d’aller à la plage (le Japon en a beaucoup, et elles sont incroyables), mais elles sont aussi pratiques car les chaussures sont interdites dans la maison. Porter des chaussures dans presque n’importe quelle maison est l’une des choses les plus impolies que vous puissiez faire. Cette règle s’applique également aux espaces publics occasionnels, comme certains restaurants, les bureaux plus traditionnels, les bains publics, les temples et les salles de classe. La plupart des endroits où vous devez enlever vos chaussures sont équipés de pantoufles que vous pouvez emprunter ; toutefois, si vous n’êtes pas trop convaincu par l’idée de porter une paire de vieilles claquettes, il est préférable d’apporter les vôtres.

Poncho

Au Japon, l’été est une saison très capricieuse, sujette aux typhons, et il est donc judicieux de toujours porter un poncho. Vous pouvez facilement trouver des ponchos jetables dans de nombreux magasins de proximité, mais apporter votre propre poncho, réutilisable chez vous par la suite, vous fera économiser de l’argent et est un moyen pratique d’atténuer votre impact sur l’environnement pendant votre visite dans cette société amoureuse du plastique.

Yukata

L’été est l’une des périodes les plus chargées de l’année sur le calendrier des événements sociaux au Japon. Il commence généralement à la mi-juillet et se poursuit jusqu’en août, lorsque les villes du pays organisent leurs plus grands festivals de rue publics, appelés matsuri.

Parmi les plus grands événements, citons le Gion Matsuri de Kyoto, une fête qui dure une semaine à partir de la mi-juillet et qui comprend des spectacles et des défilés. À Tokyo, il y a le festival de danse Awa-dori de Koenji, qui voit un million de spectateurs se rendre dans le quartier de Koenji pour voir les équipes de danse s’affronter. Pendant ce temps, le Yokohama Sparkling Twilight est un festival de feux d’artifice à grande échelle qui se déroule le long de la baie.

Si vous voulez vous intégrer dans la foule du festival, pensez à prendre un yukata : une version estivale d’un kimono porté par les hommes et les femmes. C’est un vêtement traditionnel japonais très apprécié par les jeunes et les moins jeunes de la région. Le yukata est ample, aéré, facile à porter et se décline en une sélection infinie d’imprimés à la mode. Comparé au kimono, il est également très abordable.

Tenugui

D’une simplicité trompeuse, un tenugui est un morceau de tissu d’environ 30 centimètres de large et d’environ un mètre de long, qui se caractérise par des couleurs et des imprimés accrocheurs. Le tenugui (手拭い) est un article de base de la vie quotidienne au Japon, dont le nom provient des mots japonais « main » et « lingette ». Il est utilisé pour d’innombrables usages : nettoyage, emballage de cadeaux, décoration, mais pendant les mois chauds d’été, c’est un article de mode courant. En coton léger, il peut être porté comme un bandeau ou un foulard, mais aussi comme une petite serviette parfaite pour tamponner les sourcils en sueur par temps humide. Omniprésent et bon marché, vous pouvez vous procurer un tenugui au design soigné pour environ 100 yens. Ils font également d’excellents cadeaux de dernière minute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *